Rechercher sur le site

X

La recherche

La recherche est considérée comme la clé de la gestion responsable de la ressource en tourbe. Depuis 1992, l’industrie canadienne de la tourbe, en partenariat avec la communauté scientifique, a investi d’importantes ressources financières et humaines afin d’améliorer la connaissance sur les tourbières et leur restauration.

Groupe de recherche en écologie des tourbières (GRET)

Le GRET est issu de la concertation entre le milieu scientifique universitaire, l’industrie canadienne de la tourbe horticole et des organismes gouvernementaux fédéraux et provinciaux. L’approche scientifique multidisciplinaire combine la recherche fondamentale et la recherche appliquée en écologie et en gestion des tourbières.

Le programme de recherche entrepris par le GRET au cours des 25 dernières années a fait du Canada un chef de file mondial dans la gestion responsable de la ressource en tourbe. Les résultats de cette recherche ont entre autres conduit à l’élaboration de techniques pour la restauration des tourbières après récolte de la tourbe.

Le programme de recherche actuel (2018-2024) est financé par une subvention de recherche et développement coopérative (RDC) du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG). Le GRET travaille sur des questions qui touchent directement l’industrie telles que la biodiversité, l’hydrologie, les gaz à effet de serre et la culture de la sphaigne.

Les constats de la recherche concernant la restauration des tourbières

  • Le recouvrement végétal par les sphaignes est possible sur un horizon de trois à cinq ans.
  • Le taux de croissance de la sphaigne sur les sites restaurés avec succès s’avère comparable ou plus élevé à celui des tourbières naturelles.
  • La capacité d’un site à capter du carbone équivaut à une tourbière naturelle après un délai de 10 à 15 ans suivant la restauration.

Pour plus d’information sur la restauration des tourbières

Fiche résumé de la restauration des tourbières au Canada: état des connaissances

La culture de sphaigne : un axe de recherche prometteur

Le GRET et l’industrie de la tourbe effectuent depuis quelques années des recherches sur la culture de sphaigne. Celle-ci consiste à produire rapidement une biomasse de sphaigne sur une base renouvelable. Les objectifs de la culture de sphaigne sont multiples :

  • développer de nouveaux substrats de culture;
  • produire de la mousse florale;
  • fournir une source de sphaigne pouvant être utilisée dans la restauration des tourbières.