Rechercher sur le site

X

La tourbe horticole : un maillon essentiel de la chaîne de sécurité alimentaire

L’année 2020 a été révélatrice à bien des égards. Partout, les gens ont pris conscience de la valeur des relations sociales et de la solidarité. Les habitudes de travail ont été chamboulées et les priorités ont été redéfinies. Sans surprise, le monde entrepreneurial a également connu des bouleversements majeurs. Certaines entreprises ont dû se réinventer et trouver des façons de répondre aux nouvelles réalités imposées par la pandémie. D’autres ont confirmé leur contribution vitale au bien-être de nos communautés. Un secteur où cela est devenu particulièrement évident est celui de la chaîne d’approvisionnement alimentaire.

Sécuriser la chaîne d’approvisionnement alimentaire

La pandémie de COVID-19 a démonté la nécessité de maintenir la chaîne d’approvisionnement alimentaire : en dépit de la pause imposée par la crise, la population mondiale doit toujours être nourrie. Selon la Banque mondiale, l’année 2020 a été marquée par une forte augmentation de l’insécurité alimentaire à travers la planète en raison de la hausse des prix des aliments, de la baisse des revenus et de la diminution des exportations [1]. Au même moment, la demande de fruits et légumes a considérablement augmenté, non seulement parce que les gens se sont mis à cuisiner davantage, mais aussi dans une volonté de développer des habitudes alimentaires plus saines, en réponse à la crise sanitaire mondiale. Au Canada, l’Ontario Produce Marketing Association (OPMA) a noté une augmentation de 11 % des ventes de légumes en 2020 [2].

Les substrats de croissance comme réponse à l’insécurité alimentaire

Selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), la sécurité alimentaire signifie que « tous les êtres humains aient, à tout moment, un accès physique, social et économique à une nourriture suffisante, saine et nutritive qui répond à leurs préférences alimentaires et à leurs besoins énergétiques pour mener une vie saine et active » [3]. Ces dernières années, les cultures hors-sols reposant sur des substrats de croissance (tels que la culture en serre) sont apparues comme une solution à ce besoin de systèmes de production alimentaire sûrs, constants et productifs. Ce type de culture offre des solutions économiques et pratiques à certains des défis auxquels les producteurs du monde entier étaient déjà confrontés avant la pandémie, notamment le manque de main-d’œuvre, les ressources limitées et les conditions météorologiques extrêmes [4]. Au Canada, parmi tous les produits frais (fruits, légumes de serre, champignons, légumes de champs, pommes de terre), les légumes produits en serre constituaient la culture ayant la valeur la plus élevée, représentant 49 % de toutes les exportations de produits frais en 2019 [5]. Les tomates, les concombres et les poivrons figuraient en tête de cette liste.

La tourbe horticole dans la chaîne de production alimentaire

Dans ce contexte, la contribution de l’industrie de la tourbe horticole à la sécurité alimentaire en tant que fournisseur de substrats de culture de qualité pour la culture hors-sol s’est avérée essentielle. En Amérique du Nord, et plus particulièrement aux États-Unis où 87 % de la production canadienne de tourbe de sphaigne est exportée [6], les substrats de culture sont composés en moyenne de 52 % de tourbe [7]. Dans la chaîne de production alimentaire, la tourbe est utilisée entre autres pour la préparation des semis de plusieurs cultures en serre et en champs, pour la production de légumes, de fruits et de fines herbes, ainsi que pour la culture des champignons. Pour les producteurs maraîchers, l’utilisation d’un substrat de croissance à base de tourbe permet de trouver le bon équilibre entre la rétention d’eau et le drainage, afin de créer les conditions idéales pour le développement des semis et des plantes. La tourbe est également un substrat largement disponible, exempt de parasites, de mauvaises herbes et de pathogènes. Ces avantages sont d’autant plus cruciaux que les cultures doivent être productives et de haute qualité pour fournir des aliments sains pour la consommation humaine.

Un service essentiel

Depuis le tout début de la pandémie de COVID-19, l’industrie canadienne de la tourbe horticole a été et continue d’être considérée par les agences gouvernementales comme un secteur essentiel au maintien de la chaîne d’approvisionnement alimentaire. Pandémie ou pas, les substrats de culture à base de tourbe horticole produits au Canada assurent la disponibilité d’aliments frais et sains à l’échelle locale, nationale et internationale.