Rechercher sur le site

X

La certification et les politiques de l’industrie

La certification en gestion responsable des tourbières

La certification en gestion responsable des tourbières ― une première à l’échelle internationale ― constitue l’assurance de l’application de bonnes pratiques de gestion dans une perspective de développement durable.

Le programme est administré par la Scientific Certification Systems (SCS), une agence de certification indépendante et l’une des plus reconnues en Amérique du Nord.

Le programme de certification a été élaboré en 2012, en collaboration avec la CSPMA et l’APTHQ, des représentants des gouvernements américain et canadien, des experts universitaires et des producteurs de tourbe horticole. Cette certification était au départ une annexe à la norme Veriflora, une certification en développement durable appliquée aux domaines de la floriculture et de l’horticulture. Quatre ans plus tard, SCS a lancé un processus de révision de la certification, en a fait une norme à part entière et a incorporé les dernières connaissances scientifiques et les meilleures pratiques industrielles.

Les objectifs de la norme en gestion responsable des tourbières sont:

• Encourager le secteur de la production de tourbe horticole à mettre en œuvre les meilleures pratiques de gestion en termes de performance environnementale, sociale et de qualité;
• Stimuler l’innovation et promouvoir l’amélioration continue;
• Fournir une norme uniforme et une matrice d’évaluation qui peuvent être appliquées lors de l’évaluation de la performance d’un éventail varié d’approches de gestion responsable des tourbières;
• Promouvoir des conditions de travail saines et responsables et assurer des mesures de santé et de sécurité adéquates pour la protection des travailleurs;
• Encourager les producteurs de tourbe à être de bons voisins dans leur engagement avec la communauté environnante;
• Sensibiliser le public aux problèmes et solutions associés à la production de tourbe; et
• Stimuler les achats des consommateurs qui renforcent la gestion responsable des tourbières.

Les politiques de l’industrie

Tous les membres de l’Association canadienne des producteurs de tourbe ont adopté une politique de gestion et des lignes directrices (en anglais) afin de favoriser une cohabitation harmonieuse avec les communautés où elles opèrent et une amélioration continue de leurs pratiques de production de tourbe.

De plus, en 2011, l’association canadienne publiait sa position sur le développement durable (en anglais seulement), suivi en 2014 de son premier rapport de responsabilité sociale.

En 2016, l’industrie canadienne se dotait d’une politique d’Initiative nationale de restauration des tourbières afin de réduire les superficies des sites fermés à la production mais n’ayant pas encore été restauré.