Rechercher sur le site

X

Une année engagée dans le secteur des tourbières

Les membres du créneau Tourbe & Agroenvironnement sont heureux de produire un autre bilan très positif des activités et projets effectués par le regroupement en 2014-15. Des projets structurants et diversifiés ont été réalisés; de la recherche appliquée jusqu’aux communications en passant par la formation des ressources humaines.

Le thème principal de l’année fut l’engagement via la réalisation et la publication du rapport de responsabilité sociale de l’industrie. Un engagement qui comporte de multiples éléments, des opérations de récolte de tourbe horticole jusqu’au dialogue avec les communautés. Dans ce rapport, les entreprises du secteur font état de la situation actuelle pour chaque aspect de leur secteur d’activité et statuent sur leurs orientations ou leurs intentions de développement pour les prochaines années. Publié sous forme d’un calendrier, le rapport de responsabilité sociale se veut un outil de communication convivial avec les diverses parties prenantes de l’industrie.

De plus, le président du créneau, M. Claudin Berger, est particulièrement fier de mentionner le maintien de l’adhésion de la majorité des entreprises dans le processus de certification en gestion responsable des tourbières Veriflora® : « Sur une base volontaire, nos entreprises se soumettent à une vérification annuelle de l’ensemble de leurs opérations, tant sur le terrain que dans la gestion administrative, par une agence de certification indépendante qui s’assure de la conformité de l’entreprise face aux exigences du cahier de charge de la norme. En 2014-15, plus de 80% des superficies dédiées à la récolte de tourbe horticole étaient certifiées au Québec, un gage d’application des meilleures pratiques chez nous! »

Le comité de créneau souligne l’implication de ses principaux partenaires financiers : le Ministère de l’Économie, de l’Innovation et des Exportations du Québec, coordonnateur de la stratégie ACCORD, la Conférence régionale des éluEs du Bas-Saint-Laurent, Emploi et Solidarité sociale Québec ainsi que Développement économique Canada pour les régions (Bas-Saint-Laurent).

Voir le communiqué de presse