Rechercher sur le site

X

La récolte de la tourbe

Choisir une tourbière

Le processus de sélection d’une tourbière dans le but de récolter la tourbe est grandement facilité lorsqu’il existe des études détaillées sur la ressource. Voici les principaux facteurs qui entrent en ligne de compte :

  • Qualité de la tourbe : elle doit répondre aux exigences du marché. Au Canada et aux États-Unis, on préfère une tourbe de sphaigne peu décomposée pour le marché professionnel, par exemple les cultures en serre. La tourbe brune, plus décomposée, est plutôt utilisée comme intrant dans les mélanges horticoles destinés aux horticulteurs amateurs.
  • Épaisseur : la couche de tourbe de qualité horticole doit être assez épaisse pour justifier l’ouverture d’une tourbière. Une épaisseur moyenne de 2 m est généralement considérée comme minimale.
  • Superficie : une tourbière doit être assez grande pour justifier son exploitation. Une superficie minimale de 50 ha est habituellement requise, mais des tourbières plus petites sont parfois exploitées.
  • Autres facteurs : la proximité d’une infrastructure de transport (route et camionnage), une faible densité du couvert forestier, l’existence d’une main-d’œuvre locale, l’accès à des installations électriques jouent également un rôle déterminant dans le choix d’une tourbière.

Étapes de production de la tourbe

Prev Next