Rechercher sur le site

X

Statistiques tourbe et tourbières

Au Canada

Au Canada, les tourbières représentent 90 % des terres humides et couvrent une superficie d’environ 113,6 millions d’hectares. Seulement 29 744 ha ou 0,03 % de la ressource sont touchés ou l’ont été dans le passé par les activités de récolte.

Au Canada, la tourbe de sphaigne est presqu’exclusivement utilisée pour ses propriétés horticoles. Ailleurs, la situation est parfois différente et 50 % de la tourbe récoltée dans le monde est utilisée comme combustible, principalement en Finlande, Russie, Irlande, Suède et en Europe de l’Est (USGS 2012, IPS comm. pers.).

La production annuelle de tourbe canadienne et de 1.14 millions de tonnes (Ressources naturelles Canada 2011).

Les États-Unis importent 85 % de la production canadienne, ce qui représente 97 % de leurs importations totales de tourbe de sphaigne (USGS 2012).

Au Québec

Voici, en quelques chiffres, un portrait de l’industrie de la tourbe et des technologies connexes (équipements, biofiltration, etc.).

  • Chiffre d’affaires de près de 500 M$ annuellement.
  • Investissements de 15 M$/année en innovation, recherche et développement.
  • Réinvestissements de 35 M$/année en équipements, améliorations locatives, etc.
  • Masse salariale de 62 M$/année.
  • Création de plus de 2 500 emplois directs, et ce, principalement en région.
  • Maintien de 8 700 emplois indirects.
  • Politique d’achat en région apportant des dépenses de plus de 100 M$ pour des biens et services.
  • Plus de 50 000 remorques de produits à base de tourbe exportés par année.
  • Dépenses d’environ 75 M$/année pour le transport longue distance, et ce, principalement auprès de transporteurs québécois.
  • Marché d’exportation diversifié : États-Unis, Mexique, Amérique du Sud, Japon, Corée, Afrique du Nord, etc.
  • Industrie associée au développement des régions depuis près de 100 ans au Québec.

Source : Compilation des données des membres de l’APTHQ, 2010.